L’éole water

 

Une éolienne pour fournir… de l'eau potable !
Une société basée près d’Aix-en-Provence a mis au point une éolienne capable de produire de l’eau potable. L’appareil pourrait servir non seulement à alimenter les sites isolés, mais également à améliorer le quotidien des populations les plus défavorisées. L’inventeur, Marc Parent, un autodidacte de 42 ans dévoile son concept.
 
L’éolienne conçue par Marc Parent, est une machine d’un genre nouveau capable, grâce à l’énergie du vent, de capter l’humidité contenue dans l’air et de la transformer en eau potable.
«L’éolienne récolte l’énergie du vent pour faire fonctionner un système frigorifique nécessaire à la condensation de l’humidité», explique Marc Parent, son inventeur, sur le site en ligne 'Batiactu' – 9/9/2009 (http://www.batiactu.com/accueil/).  «Cette éolienne», résume-t-il, «n’est en fin de compte qu’une machine à faire de la pluie fonctionnant de manière autonome». Jusqu’à 1.000 litres/24h
 
Equiper une éolienne d’un système frigorifique, l’idée est venue à Marc Parent il y a plus de dix ans après avoir mis au point chez lui, aux Antilles, un dispositif lui permettant de récupérer l’eau de son climatiseur dans une cuve et d’utiliser ensuite cette eau pour couvrir ses besoins sanitaires.
Dans sa tête, c’est le déclic : l’éolienne commence à prendre forme. Malgré une apparence «normale», elle sera non seulement capable de produire de l’énergie mais également – c’est là son caractère novateur – de l’eau potable. L’éolienne aspire l’air ambiant qui est ensuite déshumidifié par condensation. De ce processus physique résulte de l’eau qui doit, avant d’être consommée, être traitée.
 
Une machine capable de produire de manière complètement autonome et sans émettre de CO2 jusqu’à 1.000 litres/24h !
 
Le concept pourrait s’avérer extrêmement utile en France pour alimenter les habitations situées dans les zones isolées mais, plus encore, dans les pays en voie de développement qui n’ont pas accès à l’eau potable, notamment en Afrique et au Moyen Orient. «Notre produit pourrait certainement contribuer à améliorer le quotidien des personnes les plus défavorisées», argumente Marc Parent, qui en profite pour rappeler qu’actuellement «plus d’un milliard d’être humains n’ont pas accès à l’eau potable».
 
Réduire les coûts 
Après avoir déposé le brevet de son invention en 2001, Marc Parent a fondé sa société, Eole Water en juin 2008. Grâce au soutien de ses sept associés, il est parvenu à mettre au point quatre prototypes de petite puissance (entre 2kW et 30 kW) et de petite taille (jusqu’à 18 mètres de haut seulement).
Partout dans le monde, les modèles suscitent un énorme intérêt pourtant, la fabrication n’a toujours pas été lancée… En cause : le prix des éoliennes qui oscille entre 9.900 et 50.000 euros, une somme qu’aucun acheteur n’est pour l’instant prêt à débourser ni sur le marché national ni international.
 
Seule solution pour Marc Parent : faire baisser les coûts de production. Une mission qu’il compte mener à bien en participant à de nombreux salons à travers le monde, le but étant pour lui de multiplier les contacts avec les industriels.
 En attendant, c’est en France que les pistes semblent se concrétiser. Une copropriété située au nord de Toulouse s’est en effet récemment dite intéressée pour installer son éolienne dans le cadre d’un projet de rénovation écologique.
Espérons que la démarche aboutisse….
 

Plus d'infos également sur : http://natler.over-blog.com/article-34773004.html; et bientôt directement sur le site d'Eole Water : http://www.eolewater.com/fr/

 

Retour à la page : "Quelques nouveautés, inventions, …"