Suriname

Politique
Le Suriname est une démocratie établie par la constitution de 1987. Le corps législatif est l’Assemblée nationale, composée de 51 membres élus tous les cinq ans.
L’Assemblée nationale élit le chef de l’exécutif, le président, par une majorité des deux tiers. Si aucun candidat n’atteint une telle majorité, le président est élu par l’Assemblée du peuple, une institution de 340 personnes composée de l’Assemblée nationale et de représentants régionaux.
Le Suriname est membre de la Communauté et marché commun des Caraïbes (Caricom).
Environnement
Le Surinam est avec la Guyane (qui le jouxte sur une frontière de 520 km) et une partie du Brésil une des régions du monde les plus riches en biodiversité, mais celle-ci est en rapide recul, au moins en termes de surface disponible.
La forêt tropicale et les milieux naturels sont de plus en plus écologiquement fragmentés et remplacés par des plantations (riz, arbres.), des villes et des infrastructures. La naturalité des milieux diminue fortement autour des villes et le long des routes et pistes. L’orpaillage illégal y est en plein développement (maintenant très visible sur les dernières images satellitaires de Google earth par exemple). Les gigantesques mines de bauxite fournissent 80 % des recettes d’exportation, mais non sans un impact majeur sur la forêt. Dans les grandes cultures de riz et de banane, on utilise beaucoup de pesticides (insecticides en particulier) qui sont d’autant plus rapidement évaporés et lessivés vers les eaux superficielles que le climat est chaud est humide.
Selon l’ONU, bien que la situation économique semble s’améliorer depuis les années 2000, 50 à 60 % de la population manque des ressources nécessaires à la satisfaction des besoins essentiels, ce qui encourage l’économie informelle et l’orpaillage illégal dans le pays, voire dans les pays voisins), l’exploitation illégale ou inadaptée de la forêt et du gibier.
Le gouvernement du Surinam a établi un plan pluriannuel de développement jusqu’en 2010 pour tenter de vaincre la pauvreté. Le Surinam est inscrit en Zone de Solidarité Prioritaire depuis 1999, ce qui a notamment permis une coopération avec la Guyane et la France via un Programme opérationnel de coopération transfrontalière 2007-2013 “Amazonie”.
Économie
L’économie du Surinam, est dominée par l’industrie minière qui représente plus d’un tiers du PIB et des revenus du gouvernement. C’est un secteur d’activité, sujet à une grande volatilité des prix. Les perspectives économiques de courtes durées, dépendent de la capacité du gouvernement à contrôler l’inflation et sur le développement de projets dans les secteurs miniers comme la bauxite et l’or.
Le gouvernement du président Ronald Venetiaan, dans le premier temps, a conduit un programme d’austérité, d’augmentation des impôts, et de contrôle de la dépense publique et les perspectives économiques du Suriname pour le moyen terme, dépendront de l’engagement soutenu à une politique monétaire et fiscale responsable et à l’introduction de réformes structurelles de libéralisation des marchés.

Le Suriname ou Surinam (parfois appelé Guyane néerlandaise avant l’indépendance) est un pays situé en Amérique du Sud. La frontière avec la Guyane française (à 270 km de Cayenne) est établie sur le fleuve Maroni.

Suriname
Données générales
Monnaie
PIB par habitant
$ 4100 (2005)
Croissance
2 % (2005)
9,5 % (2005)
9,5% (2004)
PIB par secteur
agriculture : 13%
industrie : 55%
services : 65% (2005)
Population active (millions)
0,156 (2004)
Population active par secteur
agriculture : 78%
industrie : 14%
services : 8% (2005)
Pop. sous le seuil de pauvreté
70% (2002)
Industries principales
Minage d’aluminium de bauxite et d’or

Situé tout au nord du Brésil, le Surinam est limité à l’ouest par le Guyana, à l’est par la Guyane française et au nord par l’océan Atlantique. Le Surinam est le plus petit État d’Amérique du Sud, soit 163 000 km², après la Guyane française (91 000 km²), et équivalent tout de même à près de quatre fois les Pays-Bas. Le Surinam est boisé à 96 %, la population est concentrée sur le littoral. La capitale du pays est Paramaribo. Le pays est divisé en dix districts : Brokopondo, Commewijne, Coronie, Marowijne, Nickerie, Para, Paramaribo, Saramacca, Sipaliwini et Wanica.

Continent
Région
Coordonnées
4°00’N 56°00’W
Superficie
92e rang mondial
163 270 km²
Terres : 98,9 %
Eau : 1,1 %
Côtes
386 km
Frontières
Total : 1 707 km. Soit :
Guyana 600 km,
Brésil 597 km,
Altitude maximale
1 280 m (Julianatop)
Altitude minimale