Cri de colère… d’un citoyen

 

Le sommet de Copenhague… ou le constat d’échec de l’économie de marché ?

Difficile d’écrire… depuis la semaine dernière, début de ce sommet, j’ai voulu une nouvelle fois faire le constat de la situation comportementale ‘’de nous autres’’,  les humains soit disant ’développés’’ !

Bien que ces quelques lignes ne modifieront pas notre destin, j’y consacre un temps qui m’est pourtant précieux.

Alors, vous voulez combien de degrés ?, c’est ce genre de phrase qu’on n’arrête pas d’entendre, comme si ‘’dame nature’’ allait obéir à leurs demandes, désirs, propositions, engagements… et bien d’autres adjectifs tellement dérisoires !

Tout ce qui sera décidé à Copenhague sans contraintes juridiques fortes ne servira à rien.

L’humain est au service de la nature, de ce qu’il en a fait… nous avons commencé depuis bien longtemps, ‘’le temps des conséquences’’ comme l’avait déjà compris Churchil.

Avant même la synthèse de ce sommet de Copenhague, notre devenir est désormais fixé par ‘’les grands’’ de ce monde.

‘’Ils’’ ont placé la barre à +2 degrés, sans vraiment que les citoyens du monde donnent leur avis, leur accord… seul ‘’le marché’’ continuera de décider pour tous puisque pour eux, il n’y a que l’économie de marché qui soit ‘’viable’’… dans un monde devenu lui, ‘’invivable’’ !

Accepter que la température moyenne augmente de 2 degrés au cours de ce siècle est une folie suicidaire qu’aucun ‘’marché’’ ne saura maitriser. Tout le contraire, ‘’ils’’ ont commencé à parler de ‘’croissance négative’’… désolant de médiocrité, ou peur d’affronter la réalité de leur système ?

‘’Ils’’ parlent tous ‘’d’objectifs’’, jamais ‘’d’engagements fermes’’, ou sont les actions concrètes, immédiates, les changements radicaux de société…indispensables ?

-‘’On vit une époque formidable’’ titre d’un film catastrophe à produire… à Copenhague, pourquoi ? Il y a trois jours, pendant ce sommet se sont vendus aux enchères les plus grands puits de pétrole d’Irak… hier a été inauguré un énorme gazoduc… en ce moment des sables bitumineux continuent d’être exploités… vous savez par qui ?…

Nous assistons tous les jours un peu plus ébahis à la valse des milliards… la France vient de s’engager à financer certains pays ‘’en voie de développement’’ à hauteur d’environ 500Millions d’Euros par an. Nous savons tous depuis des générations que ces financements transmis à des gouvernements ‘’fragiles ou peu  scrupuleux’’ ne servent qu’à acheter des armes, enrichir certains… et sont donc détournés de leur affectation. Une solution plus efficace serait de financer des ONG, des associations pour qu’elles interviennent  directement sur le terrain avec des projets concrets indétournables.

Et notre responsabilité personnelle, vous savez, les ‘’panou panou’’, commençons par votre véhicule : quelle est sa puissance, sa consommation, sa pollution ?

En Guadeloupe pour ne parler que de cette petite île, il y a une majorité de très grosses cylindrées… ‘’Les complexés de la bagnole’’ comme il faut les appeler, ceux qui s’imaginent forts, grands, et beaux dans leurs tas de ferraille … alors que ce sont de grands prédateurs de tous les instants. Ces mêmes ‘’extra-terrestres’’ (car ils ne respectent pas leur planète ni leurs semblables) s’équipent de nombreux climatiseurs,  probablement pour se mettre à l’abri du réchauffement climatique… qu’ils accélèrent !

Quelques exemples actuels sur la Guadeloupe de projets ‘’hors normes’’ ; ‘’hors Grenelle de l’environnement’’, ‘’hors Copenhague’’, ceci pour dire que ça continue !

Pour rappel, chaque mètre carré en Guadeloupe de surface au sol ou en toiture reçoit tous les jours entre 5 et 8KWh d’énergie thermique solaire propre, renouvelable… sans CO². Malgré cette richesse naturelle extraordinaire, voici quelques projets gravissimes en cours :   

       Une nouvelle tranche de charbon de 40Mw en construction sur Le Moule (déjà 2 de 30Mw en service !)

       Un futur incinérateur d’ordures ménagères situé en pleine mangrove et zone dense d’habitations !

       Un projet très avancé de centrale charbon sur Marie Galante … Marie Galante qui perdra définitivement sa deuxième appellation ‘’Belle île en mer’’ s’il se réalise !

Ce qu’il faut comprendre…

+2 degrés ça va venir très vite car ce sont les conséquences de ce que l’on a déjà dégagé comme différents GES. Ces +2°  seront difficilement ‘’vivables’’… et ce serait un miracle de pouvoir se limiter à ne pas dépasser cette augmentation de 2 degrés.  Les ‘’nantis’’ s’imaginent qu’ils s’en sortiront, c’est commettre une très grande erreur d’appréciation… pourquoi ?

Les pauvres sont de plus en plus nombreux, ils ont appris à survivre avec si peu de moyens… les dérèglements climatiques ont commencé le massacre, les réfugiés du même nom augmentent l’effectif global que certains imaginent reconduire dans des gros avions …une flotte d’A380 ne suffira pas !   Dans cette hécatombe annoncée, il en restera de ces malheureux… mais imaginez maintenant : plus d’électricité comme lors du clash de 2003 ou la ‘’petite canicule’’ avait fait d’innombrables victimes et obligé l’arrêt de centrales thermiques nucléaires… parce qu’il faut les refroidir ces monstres, et s’il fait plus chaud dehors… ça coince !  Imaginez-vous sans téléphone portable… sans carburant…etc.

Stop, vous allez dire encore une fois, c’est du catastrophisme… mais non, une multitude d’effets cumulatifs ou aggravants s’installent  dans cette nature déréglée, d’où une révision à la hausse des projections et de l’accélération de ce changement climatique…

‘’Ils’’ envisagent des solutions ‘’extrêmes’’ pour limiter le réchauffement ; une dizaine de projets tous autant utopiques que débiles… renseignez vous,. ‘’Ils’’ auraient même inventé ‘’le mouvement perpétuel’’, mais oui, par exemple stocker efficacement du carbone après l’avoir produit médiocrement !

Le premier grand choc pétrolier s’est produit en 1973, Copenhague a juste 36 ans de retard. L’impact climatique de ce sommet sera-t-il compensé ? Il faudrait pour cela que tous les participants sortent de leur poche l’équivalent CO²  de leur déplacement et le versent à une ONG pour réaliser un projet concret.

Allez, le carbone est coté en bourse, le marché du carbone est ouvert, de nouveaux ‘’traders’’ vont gérer cela à votre place… pas de problème puisqu’on vous le dit à la télé !

Tristesse infinie…

GF

RETOUR