Leçon N°3 : Les avantages de la méthanisation controlée

 

1°) Dépollution,
Traitement intelligent, valorisant, peu coûteux en milieu tropical de toutes les matières organiques (fermentescibles) comparé à leur incinération, mise en décharge (illégale), compostage (déchets verts…).
Pour rappel, ce sont les fermentescibles dans nos ordures ménagères qui génèrent ces odeurs désagréables connues de tous !
Dans nos poubelles, ils correspondent à plus de 30% de la masse totale.
 
2°) Désodorisation,
Quels que soient les déchets (déjections de toutes natures, déchets d’abattage…), pendant la méthanisation il n’y a plus d’odeurs car cela s’effectue en anaérobiose (absence d’air), en fin de cycle, une légère odeur d’humus, c’est surprenant !
 
3°) Production d’énergie propre, renouvelable, accessible ‘’sur place’’ au plus grand nombre,
Le méthane du Biogaz contrôlé (càd produit volontairement) n’agit pas dans les problèmes d’effet de serre comme le gaz dit ‘’naturel’’ ou le butane ou le propane qui correspondent à un déstockage gigantesque de carbone fossile !
Le méthane du Biogaz, ne participe qu’au cycle court ou contemporain du carbone, ce n’est plus un GES (Gaz à Effet de Serre) car vous l’utiliserez. Le Biogaz comporte aussi de l’hydrogène en proportion importante, gaz noble et particulièrement énergétique qui ne produit que de l’eau pure lors de sa combustion.
Effet cumulatif favorable pour lutter contre le changement climatique car le Biogaz produit volontairement correspond à autant de biogaz non dégagé dans l’atmosphère qui aurait été produit ‘’ailleurs’’ par la nature.
 
4°) Aseptisation,
En fin de cycle de méthanisation, les résidus de fermentation ne contiennent quasiment plus de germes pathogènes, comparés par exemple à certains déchets d’abattages, ou aux lisiers de porcs et boues des stations d’épurations utilisés actuellement (illégalement) en épandage sur des terres agricoles.
En fin de cycle, ces résidus passent en phase d’aérobiose, ils retrouvent l’oxygène de l’air et poursuivent leur aseptisation naturellement…
 
5°) Production d’amendements organiques naturels,
Les résidus de méthanisation ne sont pas des déchets, ce sont des amendements organiques naturels très riches qui remplacent les engrais chimiques. Ces amendements permettent de reconstituer et régénérer les sols pauvres, ils agissent comme accélérateurs naturels de croissance des plantes et limitent l’évaporation. Le recyclage de ces matières est complet.