Leçon N°19 : Les Energies Solaires et les Energies Renouvelables (EnR)

 

Pour mieux comprendre toutes les formes d’Energies Solaires, et celles qui sont Renouvelables, pour ne plus commettre d’erreurs quand on veut en parler scientifiquement (ou mieux, les utiliser personnellement !), voici une courte synthèse.

 

Toutes les formes d’énergies que l’on connait et que l’on utilise (ou qu’on utilisera très prochainement) sur notre planète Terre proviennent du Soleil (et de son système solaire), SAUF trois formes d’énergies :

 

1°) l’énergie atomique de la fission, toutes les centrales électriques nucléaires qui sont avant tout des chaudières à vapeur produisant deux fois plus de chaleur en permanence que d’électricité, d’où impact direct et permanent sur le réchauffement climatique (personne n’en parle !), et toutes les ‘’bombes du même nom’’… résultat de l’immense stupidité humaine !

 

2°) l’énergie atomique de la fusion ‘’chaude’’, recherchée comme une ‘’utopie salvatrice’’ à grand renfort de dépenses. Si un jour l’évolution de nos connaissances permettait d’utiliser d’une façon ‘’illimitée’’ cette énergie de la fusion nucléaire ‘’chaude’’, ce serait une autre façon d’augmenter la température sur la Terre en provoquant un autre changement climatique que l’on pourrait dénommer ‘’l’ère du pétrole nucléaire’’. Pourquoi ? Tout simplement parce que cette forme d’énergie serait purement intrinsèque (produite par l’homme au sol), et que l’essentiel de ses futurs usages serait thermique.

Quant à la fusion ‘’froide’’ on aimerait bien qu’elle puisse exister un jour … mirage ?

La course à la recherche d’énergie abondante, bon marché et non polluante est un faux problème ou une illusion, la recherche fondamentale devrait tout mettre en œuvre dans un autre domaine, celui de la pesanteur pour mieux comprendre et arriver un jour à maîtriser la gravitation. Seul espoir pour l’humanité de résoudre ses problèmes d’énergie et d’envisager de coloniser ‘’d’autres mondes’’ ! En attendant, respectons, économisons, maîtrisons l’énergie !

 

3°) l’énergie géothermique profonde, (haute température), c’est la chaleur ‘’interne’’ de notre planète datant de la création de notre système solaire. Cette forme d’énergie n’est pas d’origine solaire mais elle est renouvelable. Il faut des forages pour descendre à quelques centaines de mètres sous terre pour récupérer de la vapeur au niveau de certains sites géologiques ou l’activité volcanique est présente (ex. Bouillante en Guadeloupe). Il existe aussi en de rares endroits des sorties naturelles de vapeur (geysers comme en Islande …). Notons que des recherches et prototypes sont en cours sur des forages moins profonds qui concernent la géothermie ‘’basse température’’ (en Alsace, en région Parisienne…).  

 

 

Il faut maintenant distinguer les formes d’énergies qui sont renouvelables ou non.

 

C’est simple, elles sont toutes renouvelables sauf deux, et c’est très grave car ce sont celles que l’humanité utilise avec abus et  grands risques pour son devenir !:

 

 1°) Les énergies fossiles (pétrole avec tous ses dérivés, et charbon de terre, et gaz).

Rappel : Toutes ces énergies fossiles correspondent à du ‘’Soleil en conserve’’. Des dizaines de millions d’années ont été nécessaires pour leur formation, le stock s’épuise d’une façon irréversible tout en dégageant de gigantesques quantités de CO² !.

 

 2°) L’énergie atomique de la fission (à cause des minerais ‘’épuisables’’), l’énergie atomique obtenue par la fusion (chaude !) serait illimitée… problème si l’homme dans sa grande ignorance arrivait un jour à la maîtriser, elle provoquerait une autre forme de réchauffement climatique et des déséquilibres irréversibles sur l’entropie globale de notre atmosphère.

Et ces déchets radio actifs… héritage monstrueux pour les générations à venir ?

 

 

Liste des formes d’Energies Solaires Renouvelables : (citées dans un ordre quelconque)

 

       Eolienne (toutes formes et tailles de machines ou systèmes entrainés par le vent). Les masses d’air en mouvement sont dues à la chaleur du rayonnement solaire et à la rotation de la Terre… et la Terre tourne autour du Soleil grâce à lui !

 

       Solaire thermique directe (et /ou diffuse), à concentration avec paraboles, ou cylindro-parabolique, à miroirs multiples…( ceci pour cuiseur solaire, four solaire, désalinisateur solaire…). Ou sans concentration (chauffe-eau solaire pour particuliers, séchoirs solaires…), C’est l’énergie contenue dans les radiations infrarouges. Tout le monde connait les effets thermiques directs (et diffus ex. la réverbération) du Soleil !

 

       Solaire thermique indirecte, c’est l’énergie dénommée à tord ‘’géothermique de surface’’ qui nécessite une pompe à chaleur pour puiser les calories et assurer par exemple le chauffage d’une habitation avec un rendement global excellent. La température ambiante moyenne de l’air liée à l’ensoleillement maintient la couche superficielle du sol à des valeurs de températures exploitables avec une pompe à chaleur.

 

       Solaire photovoltaïque, c’est l’énergie cinétique des photons et radiations contenues dans la lumière visible de notre astre solaire qui est convertie statiquement en énergie électrique avec des cellules photovoltaïques. Elles sont réunies dans des panneaux (encore appelés capteurs) photovoltaïques! Un ensemble de panneaux c’est un générateur ou une centrale photovoltaïque. 

 

       Hydraulique, tous les types de barrages (avec leurs impacts environnementaux  gravissimes). En effet le cycle de l’eau sur Terre est directement lié à l’énergie solaire, évaporation, pluie….

 

       La Biomasse, animale et végétale, ses formes d’énergies exploitables sont diverses et  nombreuses, exemples : les bois et ses dérivés. La ‘’canne-énergie’’ (variétés de canne à sucre très riches en fibres) pour produire de l’énergie thermique propre à la place du charbon ! Un autre aspect incontournable de l’énergie de la Biomasse : la méthanisation contrôlée est traité dans ‘’Les leçons de l’énergie propre’’ de l’ONG COEDADE RUP www.coedade.org . Vie animale et végétale ne peuvent exister que dans des conditions bien précises ‘’dictées’’ par notre Soleil, sans lui pas de photosynthèse…etc.

 

       Les énergies marines, elles sont nombreuses, détails ci-dessous :

 

Voyons maintenant le panel des énergies marines, toutes propres autant que renouvelables :

 

Marémotrice (ex Barrage de La Rance). Marnage trop faible et pas de site exploitable, on n’en parle plus pour la Guadeloupe ! Les marées sont dues à l’attraction solaire et lunaire…la Lune notre satellite terrestre reste ‘’un pion’’ à la botte de notre étoile !

 

Houlomotrice Grandes potentialités un peu partout sur la planète et aux Antilles. Différents systèmes se développent, il faut attendre encore un peu pour valider certains prototypes. Problèmes de la violence des houles cycloniques à gérer pour la Caraïbe ! Différents facteurs permettent de former la houle, marées, courants, vents…encore du Soleil !

 

Hydrolienne avec des hélices ou turbines sous marines. Les courants sous marins sont très puissants autour des côtes, c’est probablement la forme d’énergie marine la plus simple, la plus fiable à envisager (pour la Guadeloupe par exemple). Les technologies se développent rapidement, à suivre sérieusement. Un plus, l’impact environnemental est très limité. Les courants marins se forment surtout avec les écarts de températures (ex. Gulf Stream…). Question : qui réchauffe les océans ?  Le Soleil encore lui !

 

Thermique  Aux Antilles et dans d’autres régions tropicales, la température de surface de la mer est importante toute l’année, en profondeur, elle est plus faible. L’écart de température peut être utilisé avec des pompes à chaleur pour en extraire de l’énergie thermique. Les applications peuvent concerner la production de froid ou d’électricité. C’est complexe, coûteux, peu fiable avec nos cyclones et le rapport entre l’investissement  et l’énergie produite reste faible. Encore de la chaleur issue de notre bonne étoile !

 

 

Pour conclure et s’exprimer convenablement, parler d’Energie Solaire sans préciser l’une de ses formes : cela n’a aucun sens !

 

Voici un exemple de phrase très incomplète à ne plus utiliser :

 ‘’Je veux poser des panneaux solaires’’    Quel type ? Thermiques, photovoltaïques ?

 

Il y a aussi ceux qui par exemple comparent l’énergie solaire (définition déjà incomplète !) avec l’énergie éolienne… ridicule !

 

Enfin, ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il y a toujours au moins une forme (sinon plus !) d’énergie solaire présente et exploitable quel que soit le lieu et l’heure sur notre planète.

 

Ces formes d’énergies solaires sont donc complémentaires

et surtout accessibles au plus grand nombre.

 

Notre étoile le Soleil est un bien commun et durable de l’humanité, apprenons à utiliser toutes ses potentialités.

 

 

Auteur : Guy Favand, Professeur et Vice-Président de l'O.N.G COEDADE RUP

 

 RETOUR au Sommaire